Pas-à-pas rapide d'un chat [pastels tendres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pas-à-pas rapide d'un chat [pastels tendres]

Message par RIRI le Dim 19 Avr 2009 - 17:28

Voici en différentes étapes la réalisation d'un portrait animalier.
Le format étant relativement petit (19,5 x 24 cms), l'utilisation d'une estompe et de crayons-pastels a ici été nécessaire.

Matériel utilisé :

-Un crayon graphite peu gras (3H)
-Des bâtonnets de pastel "Rembrandt" bleu foncé, bleu clair, beige, marron
-1 bâtonnet de pastel blanc "Sonnelier"
-Des crayons-pastels marron, terre, blanc, gris et noir
-Une estompe
-Une gomme blanche
-Du papier Canson.


Etape 1 :

Lorsque je réalise un dessin ou une peinture, j'opte de 2 façons -au choix- pour l'élaboration du croquis de base (fait au graphite ou crayon-pastel) :
- soit je fais un croquis élaboré collant au plus prés du modèle d'origine, l'étape suivante de colorisation s'en trouvant simplifiée ,
- soit je fait un croquis trés approximatif et que je corrigerai progressivement et en même temps que je mettrai les couleurs à l'étape suivante.
Cette dernière méthode de travail, que j'utilise peu souvent, est celle que j'aurai néanmoins choisie ici.

Dans cette première étape, la colorisation (essentiellement centrée sur la tête) vient d'être un peu entamée, et ce aprés avoir fait un croquis de base plus qu'approximatif (réalisé en 1 minute) et -reconnaissons-le- assez difforme, mais toutefois suffisemment identifiable pour poser quelques repères pour la colorisation au pastel, et qui sera progressivement corrigé.
Ce croquis a préalablement été fait au graphite 3H (j'expliquerai ce choix dans l'étape suivante).

Le travail de colorisation est donc ici essentiellement centré sur la tête :
- mise en avant des des éléments principaux du visage (bouche, nez, yeux...) ; la problématique de colorisation de certains de ces éléments est dû au fait qu'ils sont représentés sur une petite surface, surtout étant donné la faible superficie de la feuille ; pour cela donc, le crayon pastel semble être le seul outil efficace afin de travailler ces couleurs en vue d'obtenir le résultat le plus fin possible pour ces parties étroites de la tête :
-Le crayon-pastel noir a servi à faire le contours des yeux et les iris (aprés que le fond bleu des yeux ait été fait avec un bâtonnet de pastel bleu-clair)
-Le crayon-pastel noir et marron mélangés (mais pour l'instant non estompés) ont permis de faire le nez
-Le noir et le gris a permis de faire le tracé de la bouche
-Les contours des oreilles ont été faits au crayon-pastel gris.





Etape 2 :

- Début de colorisation du pelage de la tête à l'aide de crayons-pastels marronneâtres, noir et gris, légèrement mélangé à un pastel en bâtonnet beige (généralement j'applique en premier le bâtonnet et ajoute par dessus le crayon-pastel, puis mélange). Ensuite j'ai commencé à faire quelques poils sur ce fond avec des traits représentés à l'aide de crayons pastels (noir et marron).
A noter que les bâtonnets sont essentiellement utilisés pour les zones importantes, et les crayons pour les faibles uperficie -ce qui semble logique.On remarquera ici, que la tête, toujours difforme, n'a pas été travaillée et rectifiée. Je ne me suis étendu ici que sur le travail de colorisation. Les rectifications morphologiques viendront progressivement.

- Utilisation de l'estompe (crayon de papier) avec laquelle j'apporte les finitions, poli et estompe les éléments de petite surface (yeux, nez, bouche...) : ainsi pour le nez par exemple, j'avais précisé dans l'étape précédente que du crayon-pastel noir avait été mélangé avec du marron, mais sans que ceux-ci soient estompés. Avec le crayon-estompe, ces couleurs seront mélangées par estompage pour un rendu parfaitement uniforme au final (on obtiendra donc là un marron foncé)

Pourquoi l'estompe ? Simplement parce que cela permet de faire un polissage suffisemment fin d'une petite surface, ce que ne permettrai pas le doigt, trop gros.

A noter qu'ici, et jusqu'à l'étape de fin, je n'ai pas effacé -ne serait-ce que partiellement- le crayon gris utilisé pour le croquis, simplement parce que celui-ci est suffisemment peu gras, cela lui permettant d'être totalement couvert par le pastel (avec du 2b ou plus, le crayonné reste toujours visible)


L'estompe est un outil de travail bien pratique pour estomper les petite surface :





Etape 3 :

Toujours quasiment aucune correction apportée à la morphologie de l'animal, l'évolution jusqu'à ce stade concernant uniquement les couleurs.
Ici donc, évolution du corps réalisé avec un bâtonnet beige et un blanc (à peine réhaussé de crayons-pastels bleu clair et gris), et selon la méthode suivante :
- Tout d'abord faire un fond uniforme de couleur blanc cassé, à l'aide des pastels beige et blanc, superposés et mélangés ; la zone à couvrir étant large, j'ai utilisé les matériau les plus adéquats, à savoir donc les bâtonnets de pastel , que j'ai estompé avec les doigts, voire la paume de la main.
- Noircissement des pattes à l'aide des crayons-pastels noirs et gris (pas d'estompage pour l'instant à ce niveau)
- Travail de colorisation des oreilles : l'intérieur a été fait à l'aide pastels et crayons-pastels marron, noir, gris, estompés et mélangés ensuite.
- Début de travail sur l'ombre (crayon pastel gris et pastel tendre marron)

Le corps et les pattes ont ici été partiellement colorés, et l'ombre ébauchée :



Etape 4 :- Petites précisions apportées sur la tête du chat (poils notemment, exécutés, bien sûr, avec des crayons pastel marron et gris;

- Ici, en même temps que de nouvelles finitions sont apportés, il y a un léger remodelage de la morphologie de l'animal, notemment au niveau de la tête (la forme des yeux est revue, tout comme le contours de la tête).

- Apperçu plus important de l'ombre à l'aide de crayons pastel gris, marron, et d'un bâtonnet de pastel marron (ombre pour l'instant non estompée, ou alors trés faiblement).
- Paufinage de la couleurs, noircissement, précision du corps.
- Noircissement et précision des pattes : pour l'instant il s'agit d'un mélange diffus de bâtonnets de pastels et crayons-pastels marrons, gris, blanc et beige... Le paufinage se fera dans les étapes suivantes.




Tout comme le crayon-estompe, le crayon-pastel permet de travailler efficacement les petites zones de couleurs :



Etape 5 :- Apparition progressive du fond, fait pour l'essentiel avec la tranche de bâtonnets de pastels (beige, blanc, marron, bleu clair...) que je glisse sur le papier ; ces larges zones colorées (et en l'état granuleuses) seront pour la plupart estompées -comme nous le verrons dans l'étape suivante- et ce afin d'obtenir quelque chose de plus uniforme et subtil... cet estompage se fera évidemment avec les doigts (parfois même la paume de la main) étant donné la large surface à travailler.
- Apparition et mise en relief des poils par superposition de blanc pur (à l'aide du bâtonnet blanc) sur la dominante blanc cassé (mélange de beige et de blanc) du pelage du chaton, comme le montre les photos ci-dessous. Je regrette pour cela de ne pas avoir disposé avec moi d'un pastel Shmincke qui offre une profondeur de blanc inégalée, ou -àdéfaut- un blanc Rembrandt, de moindre intensité mais efficace tout de même. Non, je devrais ici me contenter d'un bâtonnet de pastel "Sonnelier", moins pigmenté, moins tendre et moins couvrant, et accrochant plus faiblement sur une première "couche" de pastel...
- Petites précisions apportées au pattes par assombrissement de celles-ci (ajout d'une couleur foncée -ici le marron à l'aide du bâtonnet de pastel), et essai "anarchique" de quelques poils par dessus ce fond, afin d'avoir une idée de futur rendu.
- Relief accentué sur les yeux par l'apport de bleu foncé pour le fond.

- Nouvelle correction morphologique assez importantes de la tête, mais aussi du corps : la silhouette de la tête est donc encore rectifiéee est bien plus conforme à celle de l'animal. Les yeux sont à nouveau ajustés, égalisés, et mieux centrés. La mâchoire inférieure est moins tombante. Les pattes légèrement réhaussées et modifiées, rendant le corps moins "rond". Celui-ci est affiné...

Le travail des "poils sur les poils" :





Etape 6 :- Précision et estompage du fond ; avec le doigt j'opère ici à des mélanges de zones faites à l'étape précédete, on constatera ainsi que le côté granuleux provoqué par la glisse du bâtonnet sur la feuille a en grande partie disparue, et que les différentes zones de coloris se trouvent accolées en flous et en dégradés.
- Légère correction morphologique du visage (égalisation des yeux, forme des oreilles revu, etc...).
- Finitions diverses précises, dont celle des pattes. Pour celles-ci, j'ai procédé de la façon suivante :
d'abord j'ai fait un fond uniforme sur chacune d'entre elles ,avec les couleurs apposées dans les étapes précédentes, et que j'ai ici mélangées, puis j'ai ajouté par dessus des poils avec le crayon-pastel noir et le blanc (plus particulièrement pour sa patte avant droite).
- Polissage du fond des yeux, à l'aide du crayon-estompe.




Etape 7 :

- Correction morphologique bien plus importante au niveau de la tête :
ajustement des éléments entre eux, symétrie ; sommet du crâne affiné ; bord du nez moins "montant" ; yeux sont mieux égalisés par rapport à la précédente étape ; oreilles encore davantage paufinées ; dos moins bombé...
- Apport de la moustache du chat, effectuée à l'aide du crayon-pastel blancs (petits traits spontanés et horizontaux)
- Léger changement de position de la patte avant gauche.
- Apparition du bout de la patte arrière gauche que l'on voit légèrement dépasser : utilisation pour sa réalisation du pastel tendre blanc "Sonnelier" (avec lequel j'ai fait 3 petites zones blanches accolées) et du crayon pastel terre, et avec lequel j'ai délimité ensuite son pied, formé par ces zones blanches.
- Nouvelles finitions des pattes (plus particulièrement sa patte avant gauche).
- Ajout de poils supplémentaires sur sa patte avant droite, et à d'autres endroits.
- Finitions diverses.

-Flou d'ensemble plus perceptible :
Estompage plus accentué des couleurs, particulièrement pour le fond (utilisation pour ce fond -et ce depuis les premières étapes- de bâtonnets de pastel (essentiellement) étant donné la large surface à couvrir : le bleu-clair, le gris, le marron, le blanc et le beige)
Estompage et zones de flou apportés à certains endroits sur le pelage.




Etape 8 :

Finitions (à l'aide majoritairement de crayons-pastels) :
- Apport de poils supplémentaires ordonnés avec des traits fins faits toujours avec les crayons-pastels.
- Rectification trés légère de la patte gauche et des poils de la patte arrière droite.
- Finition du pied arrière gauche.
- Légère correction des iris.

Travail sur le "flou" :
-Encore un peu d'estompage dans le pelage et certaines zones de poils, afin d'enlever le côté toujours un peu trop "dessiné".
- Floutage accentué du fond, avec ajout d'ombres.
- Signature.





Voilà donc le dessin terminé. Temps de travail pour la réalisation de ce petit portrait animalier : 2h30 environ.


Dernière édition par RIRI le Mer 22 Avr 2009 - 23:38, édité 24 fois
avatar
RIRI
Membre d'or
Membre d'or

Masculin
Nombre de messages : 4241
Age : 50
Localisation : Mont de Marsan
Art de prédilection : Pastel/Huile/Aquarelle, etc..Dessins réalistes et humoristiques

Découvrir mon univers
Médium préféré: Pastels secs
Sujet préféré: Portrait
Style préféré: Hypperéalisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas-à-pas rapide d'un chat [pastels tendres]

Message par Ersticken le Mar 25 Aoû 2009 - 17:42

Merci beaucoup pour ce pas à pas avec toutes ces expliquations très précises. J'en avais justement besoin comme je compte travailler essentiellements les chats aux pastels.
avatar
Ersticken
Habitué
Habitué

Féminin
Nombre de messages : 119
Age : 24

Découvrir mon univers
Médium préféré: Fusain/Sanguine/Pierre
Sujet préféré: Créatures imaginaires
Style préféré: Surréalisme

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum